Que faut-il retenir des fosses septiques ?

L’achat d’un appartement ou d’une maison constitue un bon investissement. Cependant, l’entretien est toute autre chose. Dans ce cas, la présence des fosses septiques est nécessaire. Il s’agit d’un système conçu dans le but d’évacuer les eaux usées d’une maison. Encore, faut-il prendre certaines précautions pour assurer le bon fonctionnement des fosses en question. Si celles-ci ne sont pas bien entretenues, cela peut entrainer des conséquences graves sur l’hygiène de votre logement. Quels sont les différents types de fosses septiques qui existent ? Comment les choisir ? Découvrez les réponses à ces questions ici.

Fosses septiques traditionnelles

 

A lire également : Calipro : le spécialiste de la quincaillerie et bricolage pour le secteur agricole

Les fosses septiques traditionnelles sont les plus connues. Elles assurent la liquéfaction de certaines matières, notamment les matières fécales présentes au sein de l’eau claire contaminée, des résidus de boue ou du gaz méthane.

En outre, il faut noter que ce type de fosse septique demande un système de traitement secondaire à l’instar d’un filtre biologique ou d’un système d’épandage. Pour information, les fosses septiques traditionnelles n’exigent pas l’usage d’un moteur pour fonctionner. Découvrez sur https://www.fosseseptique.net d’autres ressources pertinentes sur le sujet.

A découvrir également : Verveine de Buenos Aires : 5 choses indispensables à savoir

Fosses septiques compactes

Les fosses septiques compactes marchent suivant un principe plus simple comparativement aux fosses septiques traditionnelles. Pour leur fonctionnement, vous n’avez pas besoin de moteur ni d’électricité. Ces fosses septiques sont en mesure de se liquéfier et de filtrer en même temps. En conséquence, un système de traitement secondaire n’est pas nécessaire.

Fosses septiques avec recirculation

 

Ici, il peut être question d’une fosse septique traditionnelle ou d’une fosse septique compacte. Peu importe le modèle, sachez que ce dernier intègre une petite pompe permettant à l’eau du liquéfacteur de circuler de nombreuses fois. C’est donc un type de fosses à utiliser si vous avez une source d’alimentation électrique.

Fosses septiques avec oxygénation

Les fosses septiques avec oxygénation fonctionnent en trois étapes. La première étape est connue sous le nom de décantation. Pendant cette étape, les matériaux solides sont déposés au fond du fossé. Quant aux matériaux plus légers, ceux-ci sont déposés au sommet. Lors de la deuxième étape, désignée « oxygénation », un compresseur brasse l’air, en l’occurrence l’oxygène de l’eau. Cela sert à activer les bactéries présentes au sein des matières fécales contaminées.

Au cours de la troisième étape du processus, appelée « clarification », l’eau est clarifiée avant d’être pompée hors du fossé. En gros, les fosses septiques avec oxygénation garantissent un haut niveau d’épuration de l’eau. Elles fonctionnent cependant sous une alimentation électrique.

Comment choisir sa fosse septique ?

Avant de choisir une fosse septique, il est essentiel de prêter attention à un certain nombre de critères. En premier, tenez compte du nombre de pièces de votre maison. Ainsi, vous pouvez sélectionner une fosse de volume appropriée. Par la suite, prenez en compte le coût et les dépenses que ce système nécessite en matière de maintenance.

Si vous disposez d’un budget illimité, il est possible de choisir un système électrique performant. Si c’est l’inverse, optez pour un autre modèle. En général, il existe de nombreux autres facteurs à prendre en compte avant de choisir votre fosse septique.

Les avantages et les inconvénients des fosses septiques

Les fosses septiques présentent plusieurs avantages et inconvénients. D’un côté, elles sont très économiques car elles ne nécessitent pas de connexion au réseau d’assainissement public. Elles offrent aussi une certaine autonomie en matière de traitement des eaux usées.

Cependant, les fosses septiques ont aussi quelques inconvénients. Elles peuvent émettre des odeurs désagréables qui peuvent être gênantes pour l’utilisateur ainsi que pour son entourage. Leur installation requiert un espace important dans le terrain, ce qui peut poser problème dans les zones urbaines ou densément peuplées.

La maintenance est primordiale lorsqu’il s’agit d’une fosse septique, car sans elle, celle-ci pourrait causer des problèmes environnementaux tels que la pollution du sol et des nappes phréatiques.

L’entretien et la vidange des fosses septiques

Pensez à bien entretenir votre fosse septique pour garantir son bon fonctionnement et éviter tout risque environnemental. Pour ce faire, il existe quelques gestes simples à adopter.

Pensez à limiter les produits chimiques utilisés dans la maison afin de ne pas perturber l’équilibre biologique de la fosse septique. Il faut aussi éviter d’y jeter des déchets solides tels que des lingettes ou du papier toilette, car cela peut causer un engorgement.

Pensez à procéder régulièrement à une vidange. Cette opération doit être effectuée par un professionnel tous les 4 ans en moyenne, selon l’utilisation qui est faite de la fosse septique. La vidange permet d’évacuer les boues accumulées au fond de la cuve ainsi que le liquide résiduel.

La vidange reste une intervention délicate. C’est pourquoi elle doit être confiée à un professionnel aguerri et disposant du matériel adéquat. Effectivement, si elle n’est pas réalisée correctement ou en temps voulu, cela pourrait entraîner des problèmes sanitaires et environnementaux graves.

L’entretien et la vidange sont deux étapes cruciales pour assurer le bon fonctionnement d’une fosse septique sur le long terme et préserver notre environnement.

Afficher Masquer le sommaire