5 arbres fruitiers d’hiver à planter pour une récolte abondante

La plantation des arbres fruitiers est un secteur d’activité qui prend de plus en plus de l’ampleur. Lorsque vous désirez créer un verger, il est important de connaître la spécificité de chaque arbre fruitier. À cet effet, selon leur variété, il existe par exemple des arbres fruitiers qui résistent au froid. Vous trouverez plus de détails ici de certains d’entre eux ayant une production significative.

Les pommiers

S’il existe un excellent arbre fruitier d’hiver, il s’agit bien du pommier. Le froid est la condition idoine pour le développement de ce dernier. En plus, la plantation d’un pommier doit se faire sur un sol léger bien drainé avec un pH compris entre 6,0 et 6,5. En effet, si vous avez un verger dans une zone où la température en hiver atteint jusqu’à -30°C, n’hésitez pas à planter les pommiers. Vous aurez une récolte abondante.

Lire également : Comment enfumer les abeilles ?

Cependant, selon les variétés, vous devriez privilégier une pollinisation croisée entre pommiers pour un résultat optimal.

Mandarinier

Le mandarinier est un arbre qui est planté pour son fruit délicieux qu’est la mandarine. Celui-ci se trouve le plus souvent dans un verger pour sa bonne production. Il suffit de planter un jeune arbre en pot pour obtenir une récolte abondante au bout de deux ou trois ans. Par ailleurs, il est un arbre fruitier d’hiver puisqu’il résiste au froid allant jusqu’à -5°C.

A lire aussi : Problème débroussailleuse : démarrage avec starter, solutions et réparation

Généralement, la période de floraison d’un mandarinier est le printemps. Vous profiterez évidemment des fruits de cet arbre à la fin de l’automne. Le mandarinier est un arbre pour faire une bonne affaire.

Prunier quetsche

Le prunier quetsche produit des fruits acidulés et sucrés qui peuvent être consommés étant frais ou cuits. La résistance au froid et l’auto-fertilité sont les caractéristiques particulières de cet arbre fruitier. En effet, le prunier quetsche est un arbre fruitier d’hiver qui n’a pas besoin des autres espèces pour une récolte abondante. Si vous optez pour cet arbre pour votre verger, il faut le planter dans un sol bien ameubli à l’avance.

En revanche, la jeune plante doit être plantée pendant sa période végétative qui se situe le plus souvent entre décembre et mars.

Le myrtillier

Le myrtillier est un arbre fruitier d’hiver qui peut résister parfaitement au froid allant jusqu’à -25°C. Plantez cet arbre fruitier en pot ou au jardin dans un sol riche, humifère et acide . Dans ces conditions édaphiques, vous bénéficiez d’excellentes myrtilles qui sont d’ailleurs riches en vitamines et en antioxydants. Il faut éviter de l’implanter dans les sols calcaires. Le myrtillier a besoin simplement d’un bon entretien.

Pour une récolte abondante, vous êtes obligé de planter à proximité un pied mâle et une femelle de myrtillier. La période de récolte se situe entre juin et septembre.

Le clémentinier

Le clémentinier est un arbre fruitier d’hiver qui donne des fruits savoureux sous forme de petites oranges. Il est connu pour sa résistance au froid et sa floraison blanche en printemps qui dégage une bonne odeur. Pour une production importante, il faut planter votre clémentinier dans un sol frais, drainant et humifère.

Certes, le clémentinier est arbre d’hiver, mais si celui-ci est sévère dans votre région, il faut le planter dans un pot. Ainsi, vous pourrez le mettre parfois à l’abri de l’extrême froid.

Le poirier d’hiver : une variété résistante au froid

Le poirier d’hiver est une variété résistante au froid et idéale pour les régions où les hivers sont rudes. Cette espèce produit des fruits juteux, sucrés et riches en vitamines. Pour obtenir une récolte abondante, il faut planter le poirier d’hiver dans un sol bien drainé et fertile.

Il faut tailler l’arbre convenablement afin qu’il puisse croître correctement. La taille doit être effectuée en automne ou en hiver, lorsque l’arbre est en repos végétatif. Il faut veiller à éviter tout stress hydrique pendant la période de floraison pour garantir une bonne production.

Mis à part ces quelques recommandations techniques, le poirier d’hiver reste facile à cultiver et demande peu d’entretien. Il représente donc une option intéressante pour ceux qui cherchent un arbre fruitier résistant aux intempéries hivernales tout en offrant des fruits délicieux.

Nul besoin alors de s’inquiéter du gel : avec votre poirier d’hiver planté solidement dans votre jardin, c’est toute la nostalgie gourmande des vergers que vous retrouverez chaque saison froide avec élégance !

L’abricotier à floraison précoce : une récolte savoureuse dès le mois de mars

L’abricotier à floraison précoce est un arbre fruitier d’hiver qui offre une récolte savoureuse dès le mois de mars. Cette espèce produit des fruits riches en vitamines, idéaux pour les régimes alimentaires équilibrés.

Le secret de sa floraison précoce repose sur la bonne gestion du sol et sur l’exposition au soleil. Il faut planter l’abricotier dans un sol bien drainé, peu calcaire et riche en humus. Il doit être exposé aux rayons du soleil autant que possible afin de bénéficier d’une croissance optimale.

La taille est aussi importante pour la production de fruits abondante. Elle doit être effectuée après la période de floraison en veillant à ne pas tailler les branches porteuses de fruits.

Lorsque vous plantez votre abricotier à floraison précoce, n’oubliez pas qu’il a besoin d’être protégé contre le gel pendant les nuits froides hivernales. Vous pouvez utiliser des bâches ou des couvertures spéciales pour envelopper l’arbre tout entier ou simplement ses branches principales selon vos besoins.

Si vous cherchez un arbre fruitier facile à cultiver mais offrant malgré tout une récolte rapide et savoureuse dès le début du printemps, alors vous devez sans aucun doute opter pour l’abricotier à floraison précoce !

Afficher Masquer le sommaire