Quelles aides en 2022 pour la transition énergétique ?

Étant donné que la transition énergétique consiste à changer son système de production d’énergie en un autre qui est plus performant, les travaux requièrent un budget conséquent.

Certes, l’installation et les équipements peuvent être à un prix extrêmement élevé, mais l’économie réalisée à long terme est beaucoup plus profitable. En plus, plusieurs programmes de subvention sont mis en place par l’État dans le but d’encourager les foyers à entamer les travaux de rénovation énergétique.

Lire également : Quand déraciner un olivier pour le replanter ?

D’ailleurs, le changement des équipements de chauffage a pour but de réaliser une économie en plus de contribuer à la protection de l’environnement.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est le produit de fusion entre le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique et le programme « Habiter Mieux – Agilité » de l’Anah.

A lire en complément : Éleveur de bétail, un métier difficile

Depuis le 01er Octobre 2020, tout type de foyer peut bénéficier de la prime octroyée par MaPrimeRénov’. Il n’y a aucune restriction en termes de revenu annuel. Il en est de même sur la possession du bien.

Que le demandeur soit le propriétaire ou seulement le locataire, il est possible d’avoir cette prime.

A propos du montant, la prime est différente pour chaque type de travaux concernant la rénovation énergétique entamé. Seulement, un plafond de 20 000 euros est fixé sur une durée de 5 ans pour un logement.

Pour cette année, MaPrimeRénov’ envisage d’augmenter de 1 000 Euros le montant des aides pour tous les travaux de transition énergétique.

L’aide-Eco prêt à taux zéro

L’Eco-prêt à taux zéro ou Eco-PTZ finance également les travaux en rapport avec une transition énergétique.

L’aide peut être remboursée sur 20 ans avec un montant maximal compris entre 7 000 et 50 000 euros.

Notons que ce sont les établissements bancaires qui ont signés une convention avec les autorités publiques qui proposent l’Eco-prêt à taux zéro. Ce type de prêt peut aussi être cumulé avec d’autres aides à la rénovation thermique comme MaPrimeRénov’.

La subvention sera accordée aux travaux qui visent à utiliser des énergies renouvelables pour produire de l’eau chaude sanitaire. L’installation des équipements de chauffage plus performant peut aussi bénéficier de ce prêt.

Cependant, le programme n’est accordé qu’au système de chauffage qui utilise les chaudières à condensation, à bois ou encore à micro-cogénération. La mise en place des techniques de géothermie avec une pompe à chaleur Air/Air ou Air/Eau est également éligible.

Le TVA à taux réduit

En faisant intervenir un professionnel qualifié, il est possible de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Cette réduction va s’appliquer sur le prix des matériaux ainsi que sur le coût de la main d’œuvre pour réaliser la pose.

Étant donné que l’aide est appliqué directement sur la facture de l’artisan qui fait les travaux, elle est immédiatement accessible.

Initialement, l’artisan doit être certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), mais actuellement les règlements sont allégés. L’artisan doit seulement être compétent.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est aussi une aide pour la transition énergétique. L’obtention du chèque va dépendre du montant de revenu que le demandeur déclare à l’État.

Ce sont surtout les foyers aux revenus modestes qui sont ciblés par cette aide. L’aide obtenue va de 48 à 277 euros. Elle doit financer les travaux de rénovation énergétique dans le cadre d’une transition.

Du fait que la détermination du montant de l’aide se base sur la déclaration annuelle de revenu faite par le demandeur, c’est l’administration fiscale qui établit la liste des bénéficiaires.

Les aides Action Logement

L’aide proposée par Action Logement s’adresse particulièrement aux salariés du privé. Cependant, le logement doit se situer dans la zone B2, la zone C et les communes « Action Cœur de Ville ». En effet, ces communes sont de taille moyenne. Elles se situent également dans une zone périurbaine ou en milieu rural.

En outre, l’aide est accessible pour les travaux réalisés par des professionnels certifiés RGE. Le plafond est fixé à 20 000 euros.

Le prêt avance rénovation

Il s’agit d’un prêt qui est accordé aux logements qui sont destinés à la vente et qui ont besoin d’une transition énergétique. Dans ce cas, les travaux vont améliorer la performance énergétique des bâtiments considérés comme des passoires thermiques.

L’avantage de ce type de prêt, c’est qu’il n’y a que les intérêts qu’il faut payer à l’avance. La totalité du prêt ne sera remboursée que lorsque le logement est vendu. De plus, les travaux ont engendré une plus-value à la valeur du bien, ce qui a fait augmenter le prix de vente.

Notons que la Banque Postale et le Crédit Mutuel sont les établissements prêteurs qui accordent le prêt avance rénovation pour cette année 2022.

Le but est de permettre aux ménages modestes qui ont des difficultés à accéder aux crédits bancaires classiques de financer les travaux liés à une transition énergétique. En plus, ce prêt peut être cumulé avec les aides proposées par MaPrimeRénov’.

Articles similaires