Vous souhaitez installer des plants de rhododendron dans votre jardin ? Que faut-il savoir sur la plantation et l’entretien du rhododendron et comment réussir sa culture ? Nous vous disons tout sur ce bel arbuste fleuri qui se démarque par ses superbes coloris roses.

Rhododendrons : des arbustes appréciés

Le rhododendron est un arbuste de la famille des Ericacées, qui peut atteindre les 5 m de hauteur. Cette plante au feuillage persistant connaît sa floraison au printemps (mois de mai-juin)  et peut être cultivée en pleine terre ou bien en pot.

A lire également : Comment choisir sabot tondeuse ?

Cet arbuste donne de belles fleurs roses une fois fleuri, semblables à des gros pompons. Le rhododendron se plante partout, à condition de respecter ses exigences.

Originaire des montagnes himalayennes, l’arbre rose, aussi appelé « Rhodo » de manière familière, est assez répandu en Chine mais aussi au Japon. C’est au XVIIe siècle que le rhododendron est arrivé en Europe grâce à John Tradescant. Au XVIIIe siècle, le rhododendron est déjà dans de nombreux jardins anglais et finit par atterrir en France avec l’aide de Paul Farge.

A lire en complément : Comment choisir une table de Ping-pong extérieur ?

Le rhododendron est un arbuste fortement apprécié des jardiniers car il égaye tout un jardin avec ses belles fleurs assez pompeuses et un brin présomptueuses. Lorsque sa floraison arrive, c’est un peu le roi du jardin, on peut le dire ! Vous apprécierez notamment ses nombreuses hybridations : rhododendron nain, rhododendron Yakushimanum, rhododendron hybride à grandes fleurs…

Depuis l’arrivée des rhododendrons en Europe, de nombreuses hybridations ont pu avoir lieu, pour donner aujourd’hui d’étonnantes couleurs de fleurs, pouvant aller du pourpre foncé au blanc immaculé, en passant par le rose bonbon, le bleu, l’orange, le rouge voire même le vert clair.

L’environnement et les besoins du rhododendron

Le rhododendron a besoin de beaucoup d’eau d’un emplacement mi- ombragé à ombragé, et d’un sol de type acide, comme la terre de bruyère. Sans ces prérequis, il sera compliqué pour vous d’obtenir de votre rhododendron une belle floraison chaque année.

Le rhododendron doit absolument être installé en terrain frais. Cette plante n’aime pas la rocaille ni les sols trop secs. Elle n’aime pas non plus les sols gorgés d’eau et constamment humides, ni les sols calcaires et basiques.

Le type de terre qui correspond à la plantation des rhododendrons est une terre de bruyère, mais il est déconseillé de l’employer seule pour votre rhododendron. Le mélange d’un terreau de feuilles avec votre terre de bruyère est recommandé, en fonction de la nature de votre sol.

La plantation du rhododendron

Pour être sûr de ne pas rater la plantation d’un rhododendron, assurez-vous de bien respecter les conseils ci-dessous : 

  • L’exposition du rhododendron doit être à la mi- ombre
  • Trouver un endroit au sol frais dans votre jardin (cette plante n’est pas souvent mise en pot)
  • Préparer un mélange terre de bruyère / terreau de feuilles
  • Humidifier la motte
  • Creuser un trou de 2 fois la taille de la motte du rhododendron
  • Placer la motte au niveau du sol et combler de mélange de terre de bruyère et de terreau de feuilles
  • Arroser régulièrement avec une eau non calcaire autour du pied
  • Pailler le pied du rhododendron avec des écorces de pin en couche épaisse
  • En été, arroser 2 fois par semaine sans que la terre ne soit pour autant détrempée

Le meilleur moment pour planter le rhododendron est l’automne. De février à mai, une fois que la terre est hors gel, vous pouvez planter votre rhododendron en pleine terre au jardin sans risquer de le perdre.

Entretien du rhododendron

L’entretien des rhododendrons peut paraître exigeant car c’est une plante qui a besoin de beaucoup d’eau, et d’une eau non calcaire

En été, un arrosage est recommandé 2 fois par semaine. En hiver, vous pouvez espacer et laisser la plante se nourrir de l’humidité ambiante.

Il est important de pailler le pied du rhododendron dès sa plantation afin d’éviter de l’arroser trop souvent. Le paillis limite l’évaporation de l’eau et tient le pied et les racines du rhododendron au frais en été.

Le rhododendron ne possède pas de racines profondes. Ne binez pas trop souvent, au risque d’abîmer le racines de vos rhododendrons.

Fertilisation et taille du rhododendron

Il est possible d’effectuer un apport d’engrais à votre rhododendron. Cette opération se fait à l’automne avec un compost relativement mûr qui continuera de se décomposer en hiver. A l’arrivée du printemps, griffer la terre autour des rhododendrons : cette action permet d’incorporer le compost décomposé. 

L’entretien classique en dehors de cela consiste à supprimer les fleurs de rhododendron dès qu’elles fanent afin de stimuler la floraison.  Juste après la floraison, votre rhododendron aura besoin d’un petit coup de pouce : engrais, compost, fertilisant pour plantes à fleurs devraient redonner du peps à l’arbuste.

Enfin, les rhododendrons supporte bien la taille, même si celle-ci n’est pas vraiment nécessaire. Si vous tenez à tailler vos rhododendrons, faites-le bien après la floraison, à la fin de l’été par exemple.