Habitation passive : comment la réaliser ?

Compte tenu des critères techniques dans la construction d’une maison passive, la consommation en énergie est presque nulle.

Le chauffage et l’électricité ne sont donc pas obtenus grâce aux énergies fossiles. Il existe plusieurs autres techniques pour satisfaire les besoins en énergie dans une maison passive. Ces méthodes sont non seulement écologiques mais elles sont également économiques.

A voir aussi : Comment éliminer des larves de mouches ?

En possédant une maison passive, vous réduirez en même temps vos dépenses énergétiques tout en participant à la préservation de notre planète.

Éviter les pertes de chaleur

A lire également : Pourquoi installer un bassin acquatique ?

La déperdition de chaleur est le premier ennemi d’une maison passive. Il faut donc commencer par l’isolation des parois telles que les murs, le plafond et le plancher.

–        L’isolation du mur

Pour conserver le plus de chaleur, il est mieux de réaliser à la fois une isolation par l’intérieur et par l’extérieur pour le mur.

L’isolation thermique par l’extérieur pourra être réalisée avec de la fibre de bois et de la ouate de cellulose. Pour l’intérieur, le matériau isolant adéquat sera le liège expansé ou le chanvre.

–        L’isolation du plancher

Pour éviter une perte de chaleur par le plancher, il est recommandé d’éviter un vide sanitaire. Una dalle sera mise directement au contact du sol pour faciliter la récupération d’un maximum de calories provenant de la terre. Après, vous pouvez ajouter du polystyrène sous la dalle afin de conserver la chaleur.

–        L’isolation du plafond

Puisque le toit et le plafond sont les premières sources de déperdition de chaleur dans une maison, vous devez les isoler correctement afin d’avoir une maison passive et économique.

Le matériau isolant doit être capable de supporter l’humidité tout en étant étanche à l’air. Vous avez ainsi le choix entre le polyuréthane, le polystyrène extrudé ou expansé, la laine de verre et la laine de roche.

–        L’isolation des fenêtres

Les fenêtres peuvent également laisser échapper de la chaleur. Vous devez donc les rendre très performantes pour être digne d’une maison passive. Pour une fenêtre qui s’oriente vers le sud, vous pouvez installer un double vitrage.

Les autres orientations requièrent l’utilisation d’un triple vitrage. Pour compléter ces installations, vous devez isoler les montants avec un matériau isolant performant comme le liège ou la laine de verre.

Ces différents types d’isolation vont permettre à la maison de supprimer efficacement les ponts thermiques.  Aucune quantité de chaleur ne pourra ainsi s’échapper.

S’assurer de l’étanchéité à l’air

L’isolation ne sert à rien si certaines parties sur les parois de votre maison laissent encore échapper l’air. On ne parle pas d’une transmission de chaleur mais il s’agit carrément d’un interstice ou d’une fente qui cause une fuite d’air.

Ces endroits doivent ainsi être traités pour que le bâtiment soit complètement étanche. Vous pouvez par exemple utiliser de la pâte spéciale, d’un enduit de rebouchage ou d’un pare-vapeur pour les obstruer.

Sachez que même la jonction entre le mur et le sol doit être traitée correctement. Pour ce faire, vous pouvez recouvrir cette partie avec un pare-vapeur étanche. La pâte spéciale vous servira de colle.

L’étanchéité à l’air doit également être assurée au niveau du toit et surtout des combles. Vous devez aussi vous occuper de toutes les ouvertures comme les fenêtres de toit. Pour ce faire, vous allez employer la méthode que vous avez utilisée pour le mur et le sol.

Installer un système de ventilation performant

La qualité de l’air à l’intérieur de la maison va dépendre de la ventilation. Cette dernière est par ailleurs nécessaire pour avoir une bonne santé. Pourtant, l’air à l’intérieur d’un bâtiment peut être plus pollué comparé à l’extérieur.

Cela s’explique par l’utilisation d’appareils électroménagers et électroniques. La poussière et les particules qui se dégagent des meubles et de la peinture participent à cette pollution. Avoir une ventilation performante est donc indispensable.

Un renouvellement toutes les 3 heures est nécessaire pour rendre l’intérieur d’une habitation passive en un environnement plus sain. Cela pourra se faire grâce à une ventilation double flux à haut rendement ou la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

Dans ce procédé, l’air froid va entrer alors que l’air chaud va sortir et vice-versa. Les calories de l’air chaud vont ainsi être captées par l’air froid dans un échangeur.

Les meilleurs VMC pourront récupérer 90% de la chaleur. Les 10% restants seront comblés par l’intermédiaire d’un système de chauffage écologique.

Exploiter les apports de chaleur gratuite

La conception d’une maison passive se rapproche d’une maison bioclimatique. De ce fait, vous pouvez exploiter les éléments naturels pour apporter de la chaleur supplémentaire dans la maison.

Le soleil est la première source de chaleur qui est facilement exploitable. Pour pouvoir en profiter au maximum, votre maison doit être orientée vers le sud. Dans ce cas, les ouvertures vont se tourner vers l’est ou vers l’ouest.

Évidemment si les circonstances ne vous donnent pas la possibilité de réaliser cette orientation, vous pouvez très bien choisir une autre position. Seulement, vous devez augmenter la performance de votre isolation.

L’exploitation des rayons du soleil peut aussi vous apporter de l’électricité. En installant des panneaux solaires thermiques ou des panneaux photovoltaïques sur le toit, vous pouvez assurer les besoins en électricité dans votre logement. Il est également possible d’exploiter le vent par l’intermédiaire de l’éolienne ou de la croûte terrestre avec le système de la géothermie.

Les activités à l’intérieur de la maison peuvent également apporter de la chaleur gratuitement. Étant donné que les fuites sont presque inexistantes, chaque calorie dégagée par vos mouvements sera conservée.

Le corps humain peut produire de la chaleur s’élevant à 100 W. Si vous êtes 8 à la maison, vous pourrez bénéficier gratuitement d’un chauffage de 800 W. En cuisinant, la mise en route des appareils électroménagers et la fumée dégagée par la cuisson emmènent une grande quantité de chaleur.

Même si la proportion obtenue par ces sources de chaleur n’est pas si conséquente, elle peut participer à la réalisation d’une maison passive.

Articles similaires