A cette source déjà chaude dans la plupart des régions, vous avez peut-être remarqué que les feuilles de vos semis de tomate se courbent sur elles-mêmes (remarquez que certaines variétés sont plus sensibles à eux que d’autres).

En général, ce phénomène n’a pas d’impact significatif sur les récoltes futures.

A lire également : Comment protéger les légumes de la canicule ?

Néanmoins, il est intéressant de connaître les raisons et ainsi être en mesure de les éviter. Nous pouvons distinguer deux cas :

  • À feu vif bouclent les feuilles pendant la journée, mais s’ouvre avec la fraîcheur du soir ;
  • Qu’ il soit chaud ou non, les feuilles restent enroulées le soir. C’est la maladie de l’enroulement, une maladie physiologique.

Voyons comment nous abordons ces deux cas.

A voir aussi : Comment pincer les plants de courgettes ?

curling

Les semis de tomate simplement enrouler leur feuillage sous l’influence de la chaleur (note passage de l’intelligence végétale).

Lors de la fraîcheur de la soirée, le feuillage s’ouvre à nouveau (de sorte que vous saurez que ce n’est pas la maladie de l’enroulement)

****0Il fait chaud. Ces feuilles roulent légèrement… et s’ouvrent le soir Ce phénomène est fréquent dans les cultures de tomates sous protection, mais parfois à l’air libre à chaleur élevée.

Dans le cas d’une récolte protégée, si possible, ouvrez votre serre ou un plus grand tunnel de culture (ce qui est certainement préférable cette saison) et ceci en continu (pas besoin de fermer le soir… fraîcheur relative et bonne ventilation sont bénéfiques).

Que ce soit en serre ou à l’extérieur, il pourrait également être utile d’arroser un peu plus abondamment. Mais ne pas arroser tous les jours :

  • dans un sol léger, avec un bon paillage, verser copieux (3 à 5 litres par pied) tous les 5-7 jours est généralement suffisant
  • Dans les sols lourds (l’eau tient mieux), même paillé, vous pouvez irriguer normalement tous les 10/15 jours (5 litres par plante)

Dans cet article, vous trouverez également l’arrosage des quantités théoriques recommandées par m² (pas par plante) pour chaque légume.

Et surtout l’eau sur le pied (en irriguant les tomates) et de préférence le soir (de sorte que vous pouvez voir si les feuilles ouvrent ou non) ou tôt le matin, jamais à pleine chaleur , même si vous observez ce phénomène à ce moment (parce que, en plus de choc thermique L’eau s’évapore extrêmement rapidement et ne bénéficie pas des récoltes.

Maladie de l’enroulement

Les draps sont sérieusement enroulés et ne s’ouvrent pas le soir. C’est la maladie de l’enroulement En général, on peut résumer la cause de la maladie si vous descendez à un approvisionnement en eau irrégulier.

Les feuilles se recroisent (en commençant par les plus basses) et sont « fragile » (une autre façon de distinguer la maladie d’un simple enroulement thermique). Ils ne s’ouvrent pas avec la fraîcheur du soir .

Cependant, les raisons de cette alimentation irrégulière peuvent être multiples, et même « opposées » (trop ou trop peu d’eau) :

  • irrigation à espacer (en particulier dans un sol léger, qui conserve peu d’eau) ;
  • arrosage trop fréquent ou abondant dans les sols lourds, qui par nature étouffent par l’excès d’eau. Ce phénomène est souvent observé après des orages particulièrement violents. Si vous avez des planchers lourds, il peut être nécessaire d’assurer un bon drainage…
  • une forte taille des semis de tomate, ce qui conduit à un déséquilibre entre la forte capacité d’absorption des racines et le feuillage réduit, ce qui conduit à un excès d’eau dans le feuillage (c’est encore une bonne raison ne pas élaguer les semis de tomate, comme je le recommande particulièrement ici) ;

La maladie d’emballage a généralement peu d’impact sur vos plantes.

Cependant, si les feuilles roulent seules, les fruits seront moins bien protégés de la lumière du soleil, ce qui peut potentiellement conduire à des brûlures dans les tomates…

Pour limiter cette maladie au maximum, il est important de paillis et d’eau aussi régulièrement que possible (ce qui ne signifie pas aussi souvent que possible… nous parlons de régularité) : vous pouvez commencer avec les bases recommandées ci-dessus et votre fréquence d’irrigation selon votre observations.

En particulier, si vos semis semblent souffrir d’une pénurie d’eau, raccourcir le temps entre 2 et arroser progressivement (d’abord retirer un jour sans arroser, mais pas 3 ou 4 à la fois).

Si, au contraire, vous pensez que vous avez trop arrosé (voir aussi pour les fréquences et les quantités énumérées ci-dessus), arrêtez l’arrosage pendant un certain temps (les feuilles devraient éventuellement reparaître normales) ; après cela, essayez de diminuer progressivement votre fréquence d’arrosage à nouveau.

Autres causes possibles de l’enroulement des feuilles de tomate

Pour compléter notre aperçu de ce phénomène sinueux, nous attirons l’attention sur d’autres causes possibles :

  • excès d’azote (assurer une fertilisation équilibrée
  • ou des blessures aux racines après un hachage mal contrôlé (une autre raison pour pailler !)
  • Les pucerons peuvent aussi conduire à un enroulement des feuilles de tomate… enroulement spécial, puisque nous observons également un retrait des feuilles (ce qui n’est pas le cas pour nous aujourd’hui). Mais c’est un autre sujet qui est couvert ici…
  • une maladie virale… dans ce cas peut être en dehors des feuilles enroulées, vous faites des observations différentes et variées en fonction du virus : les nouvelles pousses se développent mal et semblent rencontrer le « nain », la plante ne trouve pas de bouton terminal, le feuillage acquiert une coloration anormale, etc… la récolte (puis la destruction de la plante) dans le général, la solution la plus sage.

Notez que les fréquences et les quantités d’eau à prendre ne sont que des indications qui ne peuvent pas prendre en compte les conditions de croissance de chacun d’eux. C’est par observation que vous parvenez progressivement à déterminer ce qui est en vous…

Pour des plantes saines cliquez ici