Cultiver de la tomate en Belgique : quelques conseils de pro

Qu’on le veuille ou non, la culture de la tomate est devenue l’une des plus rentables au monde. Cela s’explique par l’augmentation continuelle du nombre de végétariens dans les différents pays. Toutefois, une chose est de vouloir se lancer dans cette culture et une autre est d’être prêt pour. Dans cet article, vous recevrez des conseils pouvant vous aider à cultiver avec succès de la tomate en Belgique.

Procurez-vous un calendrier des semis

Même si ce conseil semble banal, sachez que son application est cruciale pour l’atteinte de votre objectif. En effet, chaque pays a son calendrier des semis, en fonction de ses différentes zones climatiques. En Belgique, nous recensons trois différentes zones climatiques que sont le climat océanique, le climat océanique dégradé et le climat ardennais. Ceci étant, la période qui vous sera favorable à la culture de la tomate dépendra de la zone dans laquelle vous vous trouvez.

A lire aussi : Comment protéger les légumes de la canicule ?

Puisqu’il s’agit d’une activité chronophage et pas toujours évidente pour les débutants, nous vous recommandons d’obtenir un calendrier des semis fiable. Ce dernier sera bien évidemment conçu sur la base de votre zone région et de votre climat. Vous pouvez également faire usage d’outils en ligne spécialisés, comme Permapotes, pour télécharger gratuitement ce type de calendrier. Le choix vous revient donc ici, mais tâchez de prendre la bonne décision.

Choisissez l’emplacement idéal pour votre potager

Commençons par notifier que l’on ne cultive pas n’importe où la tomate. La qualité de la terre et l’ensoleillement futur des plants jouent un rôle très important dans le processus. Respecter le calendrier potager n’est donc pas la seule composante utile pour cultiver les tomates. Si vous n’êtes pas un spécialiste, vous pourriez semer vos graines en terre au mauvais endroit.

A voir aussi : Quel plante pour protéger le potager ?

Si vous n’avez pas un potager spacieux, vous pouvez également opter pour la culture en serre. Il s’agit d’une construction vitrée au sein de laquelle vos plantes seront à l’abri des bestioles destructrices et protégées en partie du mildiou. Quel que soit le choix fait à ce niveau, il vous faudra à présent vous procurer des graines de tomates à semer.

Semez et entretenez vos tomates

Ce sont les étapes ultimes du processus. Comment semer vos tomates ? Tout dépend du type de culture pour lequel vous optez. Si vous optez pour une culture normale au sein d’un potager, remplissez les contenants jusqu’au 2/3 de leur hauteur avec du terreau spécial semis et mélangez avec du sable. Humidifiez ensuite le mélange et ajoutez-y les graines de tomates. Après cela, rajoutez une légère couche de terreau et humidifiez encore le tout.

Il est important de notifier que les tomates ont besoin de chaleur pour germer et elles ne résistent pas au gel. Il faudra donc que vos plants soient placés dans une zone accessible aux rayons de soleil et protégées des températures négatives. Pour ce qui est de l’entretien, il consistera essentiellement en l’arrosage de vos plants de tomates au quotidien, sauf en cas de pluie. Évitez toutefois de mouiller le feuillage lorsque vos tomates commenceront à pousser.

Articles similaires