Que faire de ses déchets verts ?

Selon la réglementation française, sont considérés comme déchets verts : l’herbe issue de la tonte de pelouse, les feuilles mortes, les résidus d’élagage, les résidus de taille de haies et arbustes, les résidus de débroussaillage, les épluchures.

Après la tonte de votre pelouse ou de votre haie, vous vous retrouvez avec cette pile de mauvaises herbes et vous vous demandez ce que vous devez en faire ? Cet article vous dit tout à propos.

A lire aussi : Régénération de l'olivier après taille sévère : survie et croissance

Ce que vous ne devez pas faire des déchets verts

L’importance de trouver des solutions écologiques, pour l’usage des déchets verts ménagers, s’est vite fait ressentir. Il est donc interdit depuis l’année 2011, de brûler vos déchets verts quelle que soit la période, dans votre jardin ou ailleurs, sous peine d’amende. La technique du mulching par exemple est très pratique pour réussir cette activité.

Cependant, dans certaines zones rurales en raison de l’absence de déchetterie, brûler ses déchets verts peut être possible. Cela reste toutefois encadré par la réglementation en vigueur dans chaque commune. En plus de les brûler, il est également interdit de jeter ces déchets dans une poubelle.

A lire également : Soigner le laurier rose : traitements efficaces contre les maladies

Ce qu’il faut faire

Les solutions écologiques ci-dessous proposées ont pour objectif la valorisation de ces déchets sources de matières organiques.

La déchetterie ou le programme de collecte

Selon la zone géographique dans laquelle vous résidez, vérifiez si votre commune dispose d’une déchetterie ou d’un programme de collecte de déchets verts. Si vous souhaitez rapidement vous débarrasser des déchets qui vous encombrent, rapprochez-vous de votre mairie pour avoir le programme de collecte.

Celle-ci mettra à votre disposition, les accessoires qui facilitent cette collecte. La déchetterie quant à elle valorise les déchets verts en les transformant en biogaz, en compost ou en combustion.

déchets verts

Broyer les déchets verts

Vous pouvez utiliser un broyeur électrique, thermique ou un sécateur pour réduire ces déchets en petites tailles et les réutiliser plus tard.

Faire votre compost

Le compost est le résultat de la transformation des déchets organiques (dans ce cas les déchets verts). Il est utilisé pour fertiliser naturellement les jardins, les potagers, et autres espaces verts. Pour faire du compost, il vous suffit d’entasser vos déchets dans un coin du jardin. Après quelques jours, ceux-ci deviennent un bon fertilisant à réutiliser.

Pratiquer le mulch

Cette technique est d’origine britannique. En français, on dit « paillis ». Elle consiste à utiliser une tondeuse spécialement conçue, qui coupe l’herbe et la dépose sur la pelouse. Cette herbe protège la pelouse et lui apporte de nombreux bienfaits. C’est une technique 100% naturelle.

Recycler

Placez vos déchets verts humides sous vos plantes du jardin. Ils se décomposent directement. Vous pouvez les recouvrir avec du paillage habituel pour un meilleur rendu visuel.

Adopter de nouvelles habitudes

Il faut désormais agir en amont pour limiter la production des déchets verts. Moins ils seront nombreux, plus il sera facile de s’en débarrasser. Une habitude à adopter est par exemple de bien choisir les plantes à mettre dans votre jardin. Il faut éviter celles qui poussent rapidement. Pour votre pelouse, privilégiez les végétaux qui poussent lentement.

Compostage : une solution écologique pour valoriser les déchets verts

Parmi les solutions écologiques pour valoriser vos déchets verts, le compostage est sans aucun doute l’une des meilleures. Effectivement, il permet de transformer ces déchets en un engrais naturel et gratuit pour votre jardin ou vos plantations.

Pour commencer à faire du compost, vous devez rassembler tous vos déchets organiques dans un endroit spécifique de votre jardin. Ces déchets peuvent être des feuilles mortes, des herbes coupées, des épluchures de fruits et légumes ou encore des restes de nourriture non cuisinée. Si vous possédez déjà une tondeuse à gazon, utilisez-la pour hacher finement ces matériaux avant de les ajouter au tas. Il faut prévoir des aérations qui faciliteront cette tâche.

Le processus peut prendre plusieurs mois selon les conditions climatiques, mais aussi selon la taille du tas et sa composition initiale. Il faut savoir qu’un bon mélange entre matières azotées (herbes fraîches) et matières carbonées (feuilles mortes) favorise la production de compost rapide et efficace.

Une fois le compost prêt, vous pouvez l’utiliser comme fertilisant sur toutes sortes de cultures : jardins potagers, fleurs, arbres, etc. Ce produit bio convient parfaitement aux végétariens car il ne contient pas d’éléments chimiques nocifs ni même de pesticides toxiques, ce qui n’est pas négligeable, rappelons-le.

Si vous êtes soucieux(se) de l’environnement et que vous disposez d’un jardin, le compostage est une solution écologique simple et efficace pour valoriser vos déchets verts. Avec un peu de patience et les bonnes méthodes, vous pouvez produire votre propre engrais naturel pour nourrir vos plantations tout en évitant la pollution causée par les déchets organiques jetés à la poubelle. Faire du compost permet aussi de réduire sensiblement sa contribution aux émissions de gaz à effet de serre, car cette méthode permettra aussi une diminution importante des rejets gazeux associés au transport des déchets verts vers l’usine d’incinération ou encore à celui lié au traitement dans les centres spécialisés.

Comment optimiser l’utilisation de ses déchets verts pour son jardin ?

Optimiser l’utilisation de ses déchets verts pour son jardin est une démarche à la fois écologique et économique. Effectivement, en utilisant ces matières organiques comme engrais naturel, vous pouvez améliorer considérablement la qualité de votre sol tout en réduisant les coûts liés à l’achat d’engrais chimiques.

Il existe quelques astuces pour optimiser encore davantage cette utilisation des déchets verts. La première consiste à ajouter régulièrement du compost sur vos cultures afin de maintenir un niveau élevé d’humus dans le sol. L’humus permettra au sol de retenir plus facilement l’eau et les nutriments nécessaires aux plantations.

Une autre méthode consiste à effectuer un paillage avec les feuilles mortes que vous avez collectées pendant l’automne ou avec celles que vous aurez préalablement coupées finement grâce à votre tondeuse électrique. Étalez-les ensuite autour des pieds des plantations : cela permettra non seulement de protéger vos plantations contre le gel ou la chaleur excessive, mais aussi d’éviter la prolifération des mauvaises herbes qui peuvent étouffer vos cultures.

Il est recommandé d’utiliser du compost frais directement après sa fabrication, car il possède une action fertilisante plus efficace qu’un vieux compost ayant peu à peu perdu toutes ses vertus nutritives.

Sachez que certains types de déchets verts sont plus faciles et rapides à composter que d’autres : privilégiez donc ceux qui se décomposent rapidement, comme les herbes coupées ou encore les épluchures de fruits et légumes, pour accélérer le processus.

La valorisation des déchets verts est une méthode écologique et économique pour améliorer la qualité de votre sol et vos plantations. N’hésitez pas à appliquer ces astuces simples afin d’optimiser au maximum l’utilisation de vos matières organiques. En pratiquant ainsi, vous pouvez aussi donner l’exemple autour de vous en encourageant votre entourage à suivre votre démarche environnementale.

Afficher Masquer le sommaire